“CE QUI CHANGE CETTE ANNÉE”

Tout d’abord revenons sur le fait qu’un placement n’est pas commun, ni régulier, en d’autres termes ce n’est qu’un produit. Il n’y a pas de mauvais ou de très bons placements, entendons-nous à dire qu’ils sont différents. Il y a surtout différents types d’investisseurs.

 

 

Un point sur notre situation.

 

En vigueur durant cette année 2019, protéger ses fonds de l’inflation est pour ainsi dire au cœur du changement et de l’évolution. Pour la première fois depuis 30 ans, les fonds en euros rapportent moins que le coût de l’inflation (rendement moyen des fonds en euros 1.6% contre une inflation à environ 1.9%). Placer ou garder son argent sur un Livret A par exemple reviendrait à lui faire perdre de l’argent (0.75% contre 1.9%, perte latente de 1.15%).

Si une grande partie de votre patrimoine est sur une assurance-vie en fonds en euros, il serait intéressant d’en transférer une partie en unités de comptes ou en unités de parts SCPI (Société Civile en Placement Immobilier) qui rapportent bien plus mais avec qui le capital n’est pas garanti.

 

Plus bas nous vous donnerons de nouvelles pistes à explorer pour protéger votre argent de l’inflation et pourquoi ne pas placer avec un rendement élevé !

 

 

Les différents types de placements :

 

Comme mentionné précédemment, il n’y a pas de placements parfaits mais certaines adéquations entre produits de placement et investisseurs, donc les quelques-uns listés ci-dessous, ne sont pas classés dans ordre de pertinence.

 

Placement immobilier :

L’immobilier reste le placement préféré des français ! Avec en moyenne une rentabilité de 5.2%  en 2018, l’immobilier cache une multitude d’opportunité de placement à lui seul :

  • Investissement locatif dans l’ancien classique.
  • LMNP, Location Meublée Non Professionnel comme la location saisonnière.
  • LMP, Location Meublée Professionnel, par exemple des immeubles de rapport meublés.
  • Les parkings, caves et espaces de stockages qui deviennent chers dans les grandes villes.
  • Le locatif en loi Pinel, dispositif d’abattement fiscal utile dans certain (rare) cas, déconseillé au primo-accédant et petit patrimoine.

Attention, la RP (Résidence Principale) n’est pas un investissement immobilier mais une dette immobilière. En effet cette dernière ne rentre en aucun cas dans le cadre du placement immobilier.

 

Le PEA (Plan d’Epargne en Actions) :

Le PEA est l’un de mes préférés !  Avec l’avantage fiscal de ne pas vous taxer sur les revenus, vous devez néanmoins aller au terme du plan d’épargne en action, soit 8 ans. Le retrait avant le terme peut entraîner une imposition moins avantageuse et/ou la clôture du compte.

Le PEA donne également la possibilité d’accès à des SICAV et des FCP (fonds commun de placement) qui sont des portefeuilles à action mobilière incorporant des entreprises côtés. Cela vous donne un accès simplifié et diversifié au marché financier.

 

Les trackers (ETF : Exchange Traded Fund) :

Les trackers (ETF), quant à eux, copient la performance des grands indices boursiers comme les actions, les obligations ou encore les matières premières. Cela permet de diversifier votre portefeuille en profitant d’une méthode de gestion passive. Et oui, il n’y a rien à faire ! Leurs frais de transactions sont peu élevés et le potentiel de performance dépend de l’évolution du marché dans lequel vous investirez. Enfin certains Trackers peuvent être inclus au PEA ou à l’assurance-vie.

 

Le placement en or et pierres :

L’or et les pierres, l’argent et les diamants semblent apporter sécurité et protection à l’égard d’une partie du patrimoine en cas de crise financière. Le rendement est faible quand tout va bien mais il est important de diversifier dans des valeurs sûres. Évidemment, acheter des bijoux ou bien même des pièces en or pour garder à la maison, n’est pas forcément recommandé loin de là.  Aujourd’hui il existe des entreprises Françaises (sur Bordeaux notamment) qui peuvent vous permettre d’investir physiquement dans de l’or et autres pierres précieuses. Elles seront ainsi stockées en coffre pour vous, tout en restant en dehors du circuit bancaire.

 

Les Crypto-actifs :

Ces placements sont plus communément appelés Cryptomonnaies (Bitcoin, l’Ethereum, le Litecoin…). Toutefois ils n’ont pas la moindre trace de « monnaies ». Ils s’adressent aux investisseurs aguerris ou en quête de nouveauté qui ont une petite réserve d’argent pour les placements dits « risqués ». Bien que beaucoup y ont laissé des plumes, ils fonctionnent un peu comme les actions. En effet ils représentent un projet d’entreprise tech placé sur « la blockchain » c’est le support répertoire de ses actifs. Donc si le projet est bon et que vous investissez dans celui-ci, vous pouvez observer votre investissement monter en flèche !

 

Les placements alternatifs :

Ayant pour vocation d’être peu commun et d’être des actifs tangibles, (en dehors de la notion comptable), c’est un bien qui existe physiquement : on peut le toucher ! Comme un bien immobilier, un arbre, une voiture, etc…Cependant attention ! Ils sont tellement peu communs qu’ils peuvent être risqués. C’est un moyen de se diversifier mais aussi d’allier l’utile à l’agréable quand cela correspond à une passion personnelle… Voici quelques exemples :

  • Les chevaux de course
  • Parcelles de forêts
  • Un vignoble ou du vin de placement
  • Quelques œuvres d’art
  • Montres et bijoux de luxe
  • Voitures et motos de collection
  • Manuscrits anciens
  • Etc…

La grande majorité de ces placements alternatifs ont l’avantage d’être exonéré de tout impôt en cas de cession ou succession. Ainsi ces placements alternatifs permettent de transmettre du patrimoine familial sans frais.

 

 

Quel placement choisir ?

 

Finalement pour bien choisir son placement adéquat, il faut bien définir votre type d’investisseur et savoir se projeter dans le temps.

Ne pas bloquer dans un placement une somme d’argent dont vous pourriez avoir besoin est l’une des règles d’or. Il est important également de ne jamais investir plus de 10% de son capital de vie pour ne pas risquer l’endettement.

Une fois votre profil défini, il sera important de garder en tête que la meilleure sécurité c’est la diversification des placements.

Les chiffres montrent que l’immobilier est roi mais il ne faudra pas hésiter à essayer de nouveaux produits pour de nouvelles rentabilités.